27.3.13

◆◆◆

"L'heure bleue" Françoiz Breut

A l'heure bleue
Quand les hommes dorment enfin
Le ciel désert respire
Les bêtes sont assommées

Toi seule tu es dehors
Car c'est l'heure où tes peurs 
Mêmes
Sont toutes ensommeillées

Parce-que tu es certaine
De ne pas rencontrer 
De ces gens aux yeux fous
Aux yeux comme des puits 
Où les sources croupissent
Qui boivent toute beauté trop vite, et la vomissent.

Mais déjà des machines vibrent
Des ailes sabrent le ciel

Et on voit ressortir des ces gens aux yeux fous
Et tu ne te résous pas à ne pas les aimer
A ne plus voir chez eux quelque chose à sauver
Et tu oublies l'heure bleue, 
Retournes te placer à portée de pupilles
De ces yeux grands ouverts où des chevaux hénissent
De ces grands puits malades où des sources tarissent


2 commentaires:

this pretty thing a dit…

J'aime beaucoup cette chanson...
La semaine dernière, j'ai croisé françoiz Breut, un petit moment très doux avec elle et son expo (des petits livres dans des petites boîtes...) C'était très simple, très naturel, un très bon souvenir...

Mamzelle Titoo a dit…

Oui une belle rencontre j'imagine ! je l'ai vu plusieurs fois sur scène, et en effet elle dégage une vraie douceur ... et cette chanson moi aussi je l'aime, comme toutes les autres d'ailleurs ... à bientôt ! on se voit le 15 il me semble ? ;-) bises